Lorsque les troubles de la vision, de la locomotion, de la mémoire et autres surviennent, on se réfère à un neurologue. C’est le professionnel de la santé qui procède à différents examens afin de diagnostiquer le site de la défaillance du système nerveux, centre des mouvements volontaires. Voici les différents examens possibles chez un neurologue.

L’évaluation de l’état mental

Pour appréhender le dysfonctionnement du système nerveux afin de préconiser un traitement adéquat, les neurologues évaluent l’état mental du patient. À travers cette évaluation, le spécialiste observe :

  • l’attention ;
  • l’orientation dans le temps, l’espace et vers les personnes ;
  • l’état de la mémoire et l’humeur ;
  • les diverses réactions telles que les pensées abstraites, le respect des ordres, l’utilisation du langage, etc.

Pour ce faire, le neurologue soumet le patient à une série de questions banales.

L’examen des nerfs crâniens

12 paires de nerfs crâniens lient les organes fonctionnels de l’homme au cerveau. Les yeux, les oreilles, le nez, le visage, la gorge, le cou, les épaules et certains organes internes sont reliés par ces nerfs. Toute anomalie constatée au niveau de l’un de ces organes conduit le neurologue à examiner la paire du nerf qui relie cet organe au système nerveux. En cas de lésion, une perturbation de la circulation sanguine, une maladie auto-immune, une tumeur et une infection peuvent affecter les nerfs. Le site du dommage sera localisé par l’agent et les soins seront préconisés. Biopole Santé vous renseigne un peu plus en détail sur le sujet.

L’évaluation des nerfs moteurs

Les muscles moteurs sont ceux qui interviennent dans l’accomplissement de tout mouvement volontaire. C’est par eux que les messages transitent pour atteindre les muscles qui commandent les mouvements physiques (muscles des bras et des jambes). Un dysfonctionnement de ces nerfs peut provenir du muscle lui-même, d’un nerf moteur, de la jonction entre nerfs et muscles ou du cerveau.

Cela conduit à la faiblesse des muscles, la paralysie des membres et à plusieurs autres anomalies. Le neurologue doit donc procéder à une analyse approfondie de ces nerfs.

L’analyse des nerfs sensitifs et les réflexes

Les nerfs sensitifs concernent tout ce qui se passe sur la peau. En cas d’anomalie cutanée, le neurologue peut demander à examiner ces nerfs et voir si la défaillance se trouve à son niveau.

Les réflexes, quant à eux, permettent de réagir aux stimulus de façon involontaire. Les nerfs impliqués ici sont reliés au centre de mouvements involontaires (la moelle épinière). Cet examen permet de déceler la cause de la non-réaction aux influx nerveux.

Le neurologue effectue aussi les examens de la coordination dans la démarche, des fonctions sensorielles et oculaires.

Tous ces examens s’effectuent suivant le cas que vous présentez au neurologue. Il peut arriver que plusieurs examens soient effectués afin de bien diagnostiquer le mal.