L’entretien d’une cheminée se résume essentiellement au ramonage. Cette opération est encadrée par la loi et revêt plusieurs avantages. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le ramonage de cheminée.

Pourquoi faire le ramonage de cheminée ?

Le ramonage est encadré par arrêté préfectoral ou municipal. Dès lors, faire ramoner sa cheminée permet dans un premier temps de se conformer à la réglementation en vigueur. Cette dernière exige d’ailleurs que le ramonage soit effectué par un professionnel qui délivrera un certificat à l’issue de l’opération. Ce document sera demandé par les experts et l’assureur en cas d’incendie.

Hormis l’intérêt sécuritaire, faire le ramonage de sa cheminée permet aussi de prolonger sa durée de vie. De même, cela sert à prévenir les dysfonctionnements de l’équipement de chauffage. Aussi, le ramonage de cheminée permet d’optimiser le rendement de l’appareil. Enfin, il aide à réduire la consommation de combustible ainsi que la pollution générée par les fumées.

Quand effectuer le ramonage de cheminée ?

Pour que le ramonage de cheminée soit efficace et efficient, il doit être effectué à une bonne fréquence. Cette dernière dépend du type d’appareil de chauffage utilisé. C’est pourquoi au moment d’installer une nouvelle cheminée, la fréquence de ramonage de celle-ci vous sera toujours indiquée.

Sachez donc que pour une cheminée classique, le ramonage doit se faire deux fois par an. Dans l’idéal, cette opération sera effectuée avant et pendant la période de chauffe. Ainsi, il est conseillé de privilégier le printemps et l’été pour ramoner la cheminée. En revanche, il faut éviter l’automne, car les ramoneurs sont peu disponibles à cette période.

Par ailleurs, si vous voulez un appareil de chauffage qui nécessite peu d’entretien, vous pouvez choisir un poêle à granulés. Ce dernier a l’avantage de n’exiger qu’un ramonage par an.

Les différentes techniques de ramonage de cheminée

Il faut savoir qu’il existe deux techniques de ramonage de cheminée. Ce sont le ramonage mécanique et le ramonage chimique. Le ramonage mécanique est celui qu’effectue le ramoneur. Ce dernier se charge notamment d’enlever la suie de la paroi du conduit de cheminée à l’aide d’un hérisson. C’est ce type de ramonage qui est obligatoire. Le ramonage chimique quant à lui est accessoire et facultatif. Il consiste à faire brûler des bûches de ramonage dans le conduit. Le ramonage chimique ne peut en aucun cas remplacer un ramonage mécanique.

En somme, retenez qu’il est obligatoire d’effectuer le ramonage de cheminée deux fois par an. Cet entretien doit se faire par un professionnel agréé. Ainsi, vous allez améliorer les performances de votre équipement et prolonger sa durée de vie.