Quoi manger avec du bœuf strogonoff ?

Par

La gastronomie russe, peu connue en France, recèle de belles alternatives en matière de petits plats traditionnels. Oui ! La Russie, ce n’est pas que la Vodka ! La cuisine russe mérite parfaitement sa place dans vos menus. Et cet article vous présente la fabuleuse recette du bœuf Stroganoff.

L’histoire du bœuf Stroganoff

Le bœuf Stroganoff est l’une des recettes culinaires traditionnelles de la Russie. Grand classique, il est en fait un ragoût de viande de bœuf mariné, sauté et braisé avec une sauce de crème aigre de paprika, de champignons, de moutarde, d’oignon… Son histoire remonte au XVIIe. En effet, ce célèbre plat de bœuf a été inventé par le cuisinier français d’un aristocrate russe de la famille Stroganov. Voilà la raison pour laquelle il a gardé le nom de bœuf Stroganoff. En 1871, la recette apparaît dans le livre de cuisine russe « Cadeau aux jeunes maîtresses de maison » d’Elena Ivanovna Molokhovets. L’auteur y décrit une recette faite de cubes de bœuf légèrement farinés sautés avec de la moutarde, du bouillon et un peu de crème aigre.

Le plat gagne en popularité lorsque lors d’un concours de gastronomie à Saint-Pétersbourg. Un cuisinier remporte le concours en 1890 en réalisant une sauce Stroganov. En 1912, une recette y ajoute du concentré de tomates, des oignons, et des allumettes de pommes de terre croustillantes. Pendant la Révolution russe, le plat fut exporté de Russie par des Russes fuyant la guerre et qui ont trouvé refuge en Chine. Il est alors adapté en de nombreuses variantes en Chine et devient populaire dans les années 1950 aux États-Unis d’Amérique.

La recette du bœuf Stroganoff

Voici notre recette pour la réalisation du bœuf Stroganoff pour 4 personnes.

Ingrédients :

  • 400 g de viande de bœuf à mijoter
  • 100 g de champignons de Paris
  • 30 g de beurre
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomates
  • 1/2 cuillère à café de paprika
  • 1 oignon finement haché
  • 1 pincée de sucre
  • 5 cl de vin blanc sec
  • 4 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • poivre, sel

Préparation

Coupez la viande de bœuf en de fines lamelles. Chauffez le beurre à feu vif en y faisant revenir l’oignon haché et les émincés de champignons de Paris. Ajoutez la viande. À cette étape, vous pouvez la saler, sucrer, poivrer et parsemer de paprika. Au bout de 5 minutes, ajoutez à votre cuisson le concentré de tomates que vous aurez dilué dans le vin blanc. Laissez le tout mijoter 10 minutes et arrosez avec la crème et la moutarde. Remuez quelques minutes puis servez.

Les accompagnements

Le bœuf Stroganoff, classique de la gastronomie russe, est répandu dans pratiquement le monde entier sous différentes variantes.

Traditionnellement, il s’accompagne de pommes de terre sautées et de cornichons russes.

Aux États-Unis, il est servi avec des pâtes ou du riz alors que dans certains pays on le préfère avec des allumettes de pommes de terre.

Les personnes en régime peuvent l’accompagner de fondues d’endives, de carottes au persil, de poireaux, etc.

Omelette norvégienne: un plat sucré-salé et chaud-froid

Par

Les desserts sont des mets qui sont généralement servis après un repas souvent copieux. Il existe cependant des plats qui peuvent servir de dessert et parfois aussi d’entrée. Nous vous filons une idée: omelette norvégienne. L’omelette norvégienne est un plat sucré-salé et chaud-froid. En aviez-vous déjà consommé une fois ? Savez-vous comment réussir la recette de l’omelette norvégienne chez vous ? Eh bien, cet article répond à vos questions.

Omelette norvégienne: de quoi est-elle composée ?

L’omelette norvégienne est un dessert constitué de la crème glacée, des biscuits et aussi de la meringue. Encore appelée omelette surprise, elle est constituée de feuilles de génoise surmontées et recouvertes d’une légère couche de meringue. La meringue peut être ordinaire ou à l’italienne. L’omelette norvégienne est cuite au four à chaud de façon à obtenir un plat sucré-salé et de le même temps chaud-froid. L’aspect chaud-froid de l’omelette norvégienne est assuré par la meringue en surface qui empêche la chaleur de pénétrer jusqu’au cœur et d’y provoquer la fusion de la crème glacée. Ainsi, la crème glacée produit la sensation fraîche et la meringue la sensation chaude en surface. L’omelette norvégienne peut être également flambée à l’alcool après la cuisson au four.

Comment réussir son omelette norvégienne ?

Pour dérouler à bien la recette d’omelette norvégienne, vous aurez besoin de préparer les éléments suivants: la glace vanillée, la génoise, le sirop et la meringue italienne. Pour la glace vanillée, vous aurez à réunir des ingrédients comme le lait demi-écrémé, le sucre à la vanille, la crème entière fraîche (liquide) et le jaune d’œuf. Vous devriez préparer depuis la veille la glace suivant les opérations suivantes:

  • mélanger le lait et la crème avant de bouillir le mélange pendant 5 minutes environ
  • battre correctement le jaune d’œuf et le sucre vanillé
  • mélanger enfin les deux précédents mélanges dans une casserole avant de la porter au feu doux en remuant régulièrement pour éviter d’obtenir des œufs brouillés ; descendre la casserole après 10 minutes, renverser la crème dans un saladier et le mettre au frais.

La génoise s’obtient en suivant les étapes suivantes:

  • préchauffer votre four à 180 °C
  • mélanger le blanc d’œuf et le sel dans un saladier et battre correctement le mélange jusqu’à obtenir une texture ferme
  • ajouter le sucre, ensuite le jaune d’œuf et la farine tamisée ; battre le tout jusqu’à obtenir une pâte tendre avant de l’enfourner sur un plateau en aluminium.

Lorsque la génoise est prête, découpez-la en plusieurs rectangles avant de les imbiber chacun de sirop. Dans un moule contenant un film plastique, superposez chaque rectangle de génoise imbibé et surmontée de glace jusqu’à remplir le moule. Mettez ensuite le moule au frais et préparez ensuite la meringue.

La meringue s’obtient en faisant monter les blancs d’œufs préalablement salées jusqu’à obtenir une neige ferme. Ajoutez lentement et petitement le sucre. Il est recommandé de mettre la meringue, une fois prête, dans une poche à douille cannelée.

Pour cuire l’omelette norvégienne, préchauffez votre four à 210 °C.

Sortez le moule contenant les rectangles de génoise puis démoulez délicatement le gâteau. Recouvrez le gâteau ensuite de la meringue puis décorez la surface avant de l’enfourner. Retirez du four après 5 minutes.

Vous pouvez vous servir.

Bon appétit !

Recette traditionnelle de paupiettes de veau

Par

Il existe un nombre indéfinissable de plats à travers le monde. La nourriture est une caractéristique d’une culture, d’une région donnée. En fait, lorsqu’on dit le nom d’un plat traditionnel, cela peut nous faire penser à une zone géographique précise. Parmi les nombreux mets traditionnels qui existent, nous avons choisi de vous parler de l’un d’eux. Il s’agit de la paupiette de veau. Dans cet article, nous vous donnons l’origine de ce plat et la recette de sa préparation.

Généralités sur les paupiettes de veau

On appelle paupiette, une part de viande roulée et fine. Elle est faite généralement avec du bœuf ou du veau. Les appellations de la paupiette varient selon la région. Ainsi, en Provence, elle est connue sous le nom d’alouette dans tête. En Suisse, on l’appelle fricandeau. En Belgique, on parle d’oiseau sans tête. Dans le nord de la France, on dit plutôt pigeon sans tête. Depuis le XVIIIe siècle, les hommes savaient déjà préparer les paupiettes de veau. En fait, différentes recettes de paupiettes sont décrites dans les livres ‘‘La nouvelle cuisine’’ et ‘’La cuisinière bourgeoise’’. Ces livres ont été édités respectivement en 1742 à Paris et en 1756 à Bruxelles. À cette époque, le plat de paupiettes de veau était vraiment populaire et considéré comme une préparation pour l’élite. On pouvait préparer ce plat lors des dîners de gala et de grands événements. Aujourd’hui, il a un peu perdu de sa célébrité mais il reste quand même apprécié des connaisseurs.

Préparation des paupiettes de veau

Pour la préparation des paupiettes de veau pour 4 personnes, il vous faut:

  • 4 tranches de veau
  • des gousses d’ail
  • des oignons
  • des tomates
  • du vin blanc
  • de l’huile d’olive
  • des olives noirs
  • du poivre
  • des olives noires
  • du sel
  • du basilic
  • des herbes de Provence

La cuisson des paupiettes dure 30 minutes et la préparation fait 15 minutes environ. Vous commencez par couper finement vos gousses d’ail et vous les mettez dans l’huile d’olive, préalablement mise dans une sauteuse. Vous mettez la sauteuse sur un feu moyen afin de chauffer l’huile. Lorsque l’huile est chaude, vous faites dorer les paupiettes de veau en veillant à ce que chaque côté le soit. Après cette étape, ajoutez dans votre sauteuse, le fond du veau, le vin blanc et de l’eau.

Ajoutez alors de la moutarde et du vinaigre. Faites bien le mélange et veillez à retourner les paupiettes afin que la sauce les pénètre bien. Vous laissez la préparation sur le feu pendant au moins cinq minutes afin que l’alcool provenant du vin s’évapore complètement. Mettez votre préparation sur un feu doux et laissez-la mijoter durant au moins 20 minutes. Vous devez retourner paupiettes de temps à autre, afin qu’une partie ne soit moins cuite qu’une autre.

Cuire des paupiettes de veau est non seulement facile, mais en plus, cela ne prend pas du temps. Vous pouvez les accompagner avec des féculents et/ou des légumes.