No-Vox

No-Vox Côte d’Ivoire - Déguerpissement à Cocodu Danga

vendredi 1er juin 2018

Démolitions des maisons du quartier Cocody Danga, situé en plein milieu de la commune de Cocody sur une superficie de 1,3 Hectare et une population de 1300 habitants soit 77 familles. Depuis le 10 Mai 2018, NoVox Cote d’Ivoire lutte auprès des victimes de Cocody Danga et nous comptons continuer ce noble combat jusqu’à ce que ces victimes soient rétablirent dans leur droit !

Historique

Les logements sociaux de Cocody Danga étaient situé en plein milieu de la commune de Cocody sur une superficie de 1 Hectare 300 mètre avec une population de 1300 habitants soit 77 familles.

En effet, avec la politique sociale du premier président de la république Felix H. Boigny, les logements sociaux ont été construites de 1952 à 1955 par une société française dénommée SIHCI dirigé par le Général. Jean Pierre Clouzet a signé un contrat avec les locataires des différents quartiers. Le contrat stipulait qu’après 3 ans d’occupation et de paiement régulier de loyer, la location simple devenait location vente.

En 1969 le président de la république Felix Houphouët Bobigny confie la gestion des maisons à la SICOGI après le décès de M. JP Clouzet. En 1970 le président prend décret suivi d’un arrêté inter ministériel demandant à la SICOGI de vendre les maisons aux locataires, ce que la SICOGI accepte mais dans l’exécution rien n’est fait.

Ce n’est qu’en 1991 que la SICOGI a envoyé les premiers courriers aux locataires pour les informer qu’elle était disposée a leurs vendre les maisons mais par vague. C’est ainsi qu’il y a eu une première vague en 1991 ensuite en 1992 pour la seconde vague et en 1993 la dernière vague n’est pas arrivé à terme à cause du décès du président de la république. Le président Henri Konan Bedié qui succédait a feu Felix H. Boigny a son tour a pris un autre décret pour demander à la SICOGI de céder les maisons aux locataires, ce qui n’a pas été jusqu’à ce qu’en 2012.

77 familles de Cocody Danga assigne la SICOGI en justice en appel la SICOGI a été débouté en par extraordinaire la SICOGI a été sauvé par la cour suprême par une décision ambiguë et familière coloré par CHANTAL KAMARA la même qui a donné la décision injuste contre les orphelins BOUNDY.

Démolition du quartier

Le 20 avril 2018 la SICOGI envoie un exploit de congé aux propriétaires pour leur dire de libérer les maisons au plus tard le 20 Juillet 2018 car les maisons seront détruites pour la construction d’un immeuble sur le site. Les habitants n’étant pas d’accord avec cette information ont entamé des discussions avec la SICOGI pour réclamer un recasement avant la destruction de leurs maisons. Comme les habitants refusaient de partir alors la SICOGI a demandé à la CIE et la SODECI de couper l’eau et l’électricité de ces habitants, ce qui a été fait deux jours avant la destruction du quartier. Malgré la coupure d’eau et de courant les habitants refusaient toujours de partir, c’est ainsi que le mardi 8 Mai 2018 à 4h du matin, en pleine saison pluvieuse et en année scolaire, les habitants de Cocody Danga ont été surpris par la présence des bulldozers accompagnés de 4 cargos de la police et des loubards munis de machettes qui ont démoli toutes leurs maisons.

Ces habitants n’ont même pas eu le temps de ramasser toutes les affaires qui sont restés dans les décombres de leurs maisons. Depuis le 8 Mai les habitants de Cocody Danga dorment à la belle sur les décombres de leurs maisons.

NoVox Cote d’Ivoire ainsi que deux autres mouvements tels que la Coalition des Indignés et Regard Citoyen se sont engagés auprès de ces habitants pour défendre leurs droits afin qu’ils soient relogés sur un autre site. Nous avons menés plusieurs actions notamment une conférence de presse pour dénoncer cette injustice, des marches, des mouvements de protestations, des sittings sur les lieux de déguerpissement et des communications de dénonciation sur les réseaux sociaux afin d’informer l’opinion publique nationale et internationale

Nous sommes également allés rencontrer des organismes internationaux de droit de l’homme pour leurs confier le dossier de Cocody Danga afin qu’on mène ensemble cette lutte, nous avons aussi contacté un avocat pour nous accompagner sur le volet juridique. Aussi nous avons construit des abris de fortune sur le site pour loger ces pauvres victimes qui vivent des dons de certaines bonnes volontés.

Depuis le 10 Mai NoVox Cote d’Ivoire lutte auprès des victimes de Cocody Danga et nous comptons continuer ce noble combat jusqu’à ce que ces victimes soient rétablirent dans leur droit.

En plus de Cocody Danga trois autres quartiers sont concernés par ce déguerpissement illégal ce sont : Adjamé Habitat, Adjamé Mirador, Treichville Krahone et Habitat Autoroute. Nous avons entamés des rencontres avec les habitats de ces quartiers pour leurs dire de rester en veille afin que ce qui est arrivé à Danga ne se répète pas chez eux, nous leurs avons aussi demandé de nous rejoindre dans la lutte pour les victimes de Cocody Danga. Plusieurs autres actions sont en vue dans les jours à venir.

VOIR la vidéo : https://www.facebook.com/1176329622...

contact : TOBA YVONNE PORTE PAROLE NOVOX-CI novoxci@gmail.com +225 47428855


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 353939

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Membres du réseau   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License