No-Vox

Appel à la solidarité contre l’arrestation de deux militants du réseau NoVox et Freeter Union de Tokyo

mercredi 23 février 2011

Communiqué du réseau NoVox Japan et du Comité contre l’arrestation illégale des deux militants au 20 février devant l’ambassade des Etats-Unis

Deux militants (dont un est militant de NoVox Japon, l’autre un militant de Freeter Union=Syndicat de jeunes précaires) ont été arrêtés pendant la manifestation devant l’ambassade des Etats-Unis. Nous dénonçons fortement cette arrestation arbitraire et injuste et demandons la libération immédiate de ces deux militants.

Cette manifestation était contre les travaux de l’héligare qui fait partie de la base militare des Etat-Unis à Takaé sur l’île d’Okinawa. Ces travaux sont effectués malgré la contestation des habitants du village de Takaé. Nous avons demandé la négociation avec l’ambassade des Etat-Unis. L’ambassade nous a accordé la rencontre à 16h le 20 février. La police du quartier d’Akasaka nous a autorisés à nous rassembler dans un lieu très proche de l’ambassade.

Quand nous sommes arrivés à cet endroit, les policiers nous ont interdit d’avancer vers l’ambassade et ont violemment interpelé deux militants. La réponse d’un policier à un militant qui a demandé le motif de l’arrestation était « Le motif suivra après (l’arrestation) ». Cette réponse est la négation totale de l’Etat de droit. La manifestation est un droit légitime et légal des citoyens que les policiers ne peuvent nier par la violence. Après l’arrestation, la police nous a refusé la demande de négociation en nous disant d’une façon menaçante « Vous voulez être arrêtés comme les autres ? » Les policiers ont empêché l’avocat de les voir. Tous ces actes des policiers sont illégaux.

La réponse de l’ambassade est qu’elle a délégué toute la négociation avec les citoyens à la police du quartier d’Akasaka.

Il est clair que cette arrestation est un signal des gouvernements Japonais et Etats-Uniens affirmant que toutes les voix contre les bases militaires des Etat-Unis à Okinawa seront réprimées avec la force.

Nous exigeons la liberation immédiate des deux militants arrêtés.

Nous dénonçons les violences policières et l’arrestation arbitraire.

Nous demandons votre action solidaire auprès de l’ambassade du Japon et celle des Etats-Unis de votre pays.

Contre l’arrestation injuste appelez Le commissariat de police d’Akasaka : Tél +81-3-3475-0110 L’ambassade des Etats-Unis à Tokyo : Tél+81-3-3224-5000

Contre les travaux de l’héligare à Takaé, appelez Ministère de la Défense : Tél+81-3-5366-3111 Agence de la Défense d’Okinawa : Tél :+81-98-921-8131

Nous demandons une copie de votre message du soutien à envoyer à ametaiq@gmail.com

Sur la liberté de manifester au Japon, lire dans les archives Le Japon à l’avant-garde de la gouvernance mondiale


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 320551

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Japon   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License