No-Vox

Déclaration de Porto Alegre des mouvements culturels du réseau No-Vox

jeudi 24 décembre 2009

- Ce qui caractérise les mouvements politiques et sociaux, et ce qui les condamne, est l’absence de pensée sur l’art etla culture ainsi que sur leurs place dans les processus de transformation sociétale. Leurs persistance à refuser toute réflexion ou proposition esthétique les coupent des mouvements artistiques qui ce sont construits en résistance à l’uniformisation marchande et à la pensée unique.

No-Vox affirme : que La construction esthétique de la réalité a toujours été un enjeu politique. que les nouvelles formes artistiques de résistance sont partie intégrante d’une culture populaire en mouvement et les reconnaissent comme mouvements. Participer à l’emergence ne nouvelles esthétique pour un monde poétiquement et idéalement meuilleur . se range du côté des utopies contre les marchands de soupe frelatées…. Revendiquer le « DROIT À LA CULTURE », outil d’une réappropriation de l’espace publique et clef de voûte du droit des citoyens, exclu et précaire, travailleurs et usagers à s’exprimer, analyser, délibérer, à décider .

No-Vox réafirme la necessité de l’intervention artistique dans les champs du politique, de l’économique et du social . L’importance d’une éducation populaire acteur de la transformation social : C’est à dire en capacité de promouvoir des actions de nature culturelle permettant à tout un chacun de transformer l’expérience qu’il a de sa situation en expression, puis en savoir, pour construire un rapport de force permettant d’agir sur son environnement socio-économique. Ce travail de la culture dans la transformation sociale, politique, et économique est ce que nous appelons "éducation populaire".

Trop souvant les artistes et le tissu associatif culturel sont niés ou font bêtement sourire en tant qu’acteurs politique et sociaux. Leur mouvements sont sous-évalué. Trop d’acteurs politique et sociaux cèdent à la tentation d’en faire des instruments au service de leurs objectifs creusant ainsi l’écart entre la politique et le citoyen faisant ainsi peser de lourdes menaces sur la démocratie . Nous revendiquons une relation entre les pouvoirs publics, les mouvements sociaux et la nébuleuse artistico-culturel qui soit fondée sur la reconnaissance de l’égalité de statut des partenaires, de leurs savoirs et expériences, et de leur autonomie. Il en va de l’état d’esprit d’une société et de la représentation que celle-ci se fait de ses propres droits et capacités d’agir sur elle-même et sur son devenir.

Tout en réclamant à l’état de mettre La pratique artistique au centre des politiques publique, no-vox entand développer des actions culturelles de proximité auprés des populations précaire et démunis comme dans des quartiers dont, massivement, les habitants sont exclus de la culture, comme des échanges internationaux, tout en atteignant simultanément plusieurs objectifs : Créer des espaces de rencontres et d’échanges, accessibles aux populations les plus défavorisées Redonner à ces populations une image positive d’elles-mêmes Combattre l’idée du fatalisme de l’échec liée au syndrome de la crise et à la situation d’exclusion encourager des pratiques d’émergence artistique qui brisent le cercle vicieux pauvreté-assistance.

- DROIT DES ENFANTS ET ADOLESCENTS à l’éducation, aux jeux et activités récréatives à la jouissance pleine et entière à avoir une enfance et adolescence. Ce pouquoi no-vox lutte pour et réclame l’application de la déclaration des droits de l’enfants (ONU 59) aux même titre que les droit de l’homme.

No-Vox participe à l’expression d’un art d’utilité social, soutient éducatif et moteur de réintégration des enfants, des adolescents, des précaires et exclus dans les processus de lutte pour la transformation de la société et la dignité .


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 324147

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Déclarations No Vox   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License