No-Vox

L’assassinat d’un militant du droit au logement à Bamako et ses suites

dimanche 24 janvier 2010

Merci à celles et ceux qui ont exprimé leur solidarité avec l’Union et ses militantEs. La mobilisation continue à Bamako pour obtenir justice et arrêt des déguerpissements

Rappel des faits

Dimanche 15 novembre 2009, Issa Diarra, habitant de Kognoumani, un quartier de Bamako, a été assassiné. Issa était membre de l’Union des associations et des coordinations d’associations pour la défense et le droit des démunis (UACADDDD), qui fait partie du réseau No-Vox. Son assassin est un homme de main d’une milice privée au service de spéculateurs fonciers.

C’est au cours de la réunion hebdomadaire des habitants du quartier que sont arrivés des représentants des promoteurs équipés de matériel de construction et accompagnés de 4 hommes armés. Les représentantEs de l’Union ont alors informé les "intrus" qu’une procédure juridique était en cours et que rien ne pouvait être engagé sur leur terrain avant que la décision de justice ne soit rendue. Les miliciens ont alors menacé la population avec leurs armes mais les habitantEs, pacifistes, ont refusé de bouger. L’un des miliciens, Ousmane Coulibaly, a alors tiré, touchant Issa Diarra qui mourra dans la soirée. Les habitantEs, suite à ce crime se sont emparés de l’arme du crime ainsi que de la carte professionnelle de son complice, le sergent Modibo Diarra. Les deux hommes, Ousmane Coulibaly et Modibo Diarra ont été protégés par la mairie de la Commune I alors que trois habitants du quartier et membres de l’Union ont été emprisonnés. Ils n’ont été remis en liberté provisoire, en attente de jugement, que - outre le soutien international - grâce à la détermination des militants de l’Union qui sont restés mobilisés devant le commissariat et les ont ravitaillés.

Quant aux assassins, ils sont toujours en liberté

Restons mobilisés

Pour rendre hommage et demander justice pour Issa Diarra et pour tous les déguerpis !

Pour demander :

- L’arrestation des assassins de M. Issa Diarra et des commanditaires de ce crime politique
- Une enquête approfondie sur les activités foncières de la mairie de la commune I de Bamako
- L’arrêt immédiat des destructions et des expulsions au profit de spéculateurs fonciers et immobiliers.

Lire aussi la communication de l’UACADDDD sur la spéculation foncière lors du colloque de Bamako organisé par le MSV et No Vox

Voir aussi la vidéo de témoignages recueillis par l’UACADDDD sur le scandale des expropriations

premiers signataires en soutien à l’Union à l’appel du réseau No-Vox :

AIH : Alliance International des Habitants

AITEC

ATTAC France,Maroc

APEIS,France : association chômeurs (ses) et précaires

Association des locataires de Sherbrooke (Quebec-Canada)

Association Malienne des Expulsés

CAB Burkina : coordination de déguerpis, d’habitants.

CADTM : comité pour l’annulation de la dette du Tiers-monde

Comité logement Beauharnois

DAL,France :Droit au logement

Droits Devant !

FIOM Italie : Syndicat des Métallurgistes

FRAPRU,Québec :130 associations d’Habitant-e-s, mal logé-e-s ...

IPAM Réseau Initiatives pour un autre monde

KENGONET : Kenya Network of Grassroots Organizations

Marches Européennes : Contre le chômage, la précarité...

National Coordination of Day-Layborers and unemployeds’ associations against the neo-liberal globaization ,JAPAN

Nojiren (Shibuya Free Association for the Right to Housing and Well-being of the HOMELESS) JAPAN

POPIR-Comité logement (Montréal, Québec – Canada)

MSV Burkina : Mouvement des Sans Voix/No Vox

SOLIM-DAH Portugal:Solidarité Migrant-e-s et Droit à l’habitat

STOP Précarité

Union Syndicale et Solidaire


Manifestations

Canada

Devant l’Ambassade du Mali à Ottawa

Plus de 250 membres du FRAPRU ont brièvement manifesté devant l’Ambassade du Mali à Ottawa le 4 décembre 2009. Les membres du FRAPRU protestaient contre l’assassinat, le 15 novembre dernier, d’Issa Diarra, un habitant de Bamako, par une milice constituée et armée par la mairie et des promoteurs immobiliers de la Commune I de cette ville.

Une photographie d’Issa Diarra et des fleurs ont été déposées devant l’ambassade malienne. Ce geste s’inscrivait dans le cadre d’une campagne menée à l’échelle de la planète par le Réseau international No Vox dont le FRAPRU est membre. La veille, à la demande de l’Ambassade du Mali à Ottawa, l’ambassadeur a rencontré une délégation du FRAPRU qui lui a transmis de vive voix les revendications portées par le Réseau.


France

Aux cris de « Justice pour Issa Diarra », « Libérez nos camarades », « la mairie de la commune I assassine », « solidarité avec les déguerpi-e-s », « solidarité avec les travailleur-se-s de Huicoma et du groupe Tomota », plus d’une trentaine de militant-e-s de No-Vox, Droit au Logement DAL, HIC Habitant International Coalition se son rassemblés devant l’Ambassade du Mali à Paris pendant 2h ce jeudi 19 novembre.

En hommage à Issa Diarra, les militant-e-s ont aussi déposé des bouquets de fleurs le long du mur de l’ambassade.

Le Professeur Albert Jacquard et Président du DAL était présent. L’Ambassade a refusé de recevoir une délégation, nous l’avons informé que nous reviendrons tant que nos camarades ne seront pas libérés, l’assassin arrêté et la justice rendue pour Issa Diarra.

Le réseau No-Vox vous appelle à rester mobilisés, à continuer à faire pression en envoyant des fax et mails de protestation au Ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales matcl07@yahoo.fr - Fax 00223 20230247 A la Mairie Centrale de Bamako Fax : 00223 2225540


Une délégation a été mardi 16 novembre 2009 à l’ambassade du Mali à Paris. La délégation était composée d’un membre du réseau IPAM, du DAL et de No-vox.

L’ambassade a été informée du mouvement de solidarité avec l’Union. Il a été précisé que les 3 militantEs arrêtés l’étaient pour "pour raison d’enquête". La délégation a alors exprimé sa vive indignation de les savoir emprisonnés quand l’assassin est en liberté et a fait savoir que le mouvement de solidarité se renforcerait si les 3 militantEs n’étaient pas libérés au plus vite.

La situation de l’Huicoma, groupe Tomota et de la ville de Koulikoro a aussi été évoqué, la délégation a exprimé sa solidarité avec les travailleurs qui occupent toujours la Bourse du Travail.

Nous demandons :

* *La libération immédiate des trois militants de l’Union arrêtés ;* * *L’arrestation des assassins de M. Issa Diarra et des commanditaires de ce crime politique ;* * *Une enquête approfondie sur les activités foncières de la mairie de la commune I de Bamako ;* * *L’arrêt immédiat des destructions et des expulsions au profit de spéculateurs fonciers et immobiliers.*

Vous pouvez envoyer fax ou mail de protestation au Ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales matcl07@yahoo.fr - Fax 00223 20230247 A la Mairie Centrale de Bamako Fax : 00223 2225540

N’oubliez pas, pour que les messages de solidarité soient transmis à l’Union de les faire suivre à no-vox@no-vox.org.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 327951

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Mali   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License